Tours – Saint-Pierre : Tram ou navette ?

Alors que Marie-France Beaufils réclame toujours son tramway, Ia CFDT poursuit sa croisade pour une navette sur rails entre Tours et Saint-Pierre.

Tram, ne lâchons rien. C'est par ces quelques mots très explicites que Marie-France Beaufils titre un éditorial dans sa dernière revue municipale. Aux maires de l'agglomération, notamment ceux de I ‘Ouest, qui se réjouissent de voir pointer le nez de la deuxième ligne, Mme Beaufils rappelle qu'il y a également une vie à l'est de Tours. » Le tramway est un véritable outil d'aménagement du territoire » rappelle-telle, reprise en écho par un collectif corpopétrussien qui collectionne déjà 2.000 signatures à son actif.

En parallèle, et sans que sa position ne vienne percuter frontalement celle de Marie-France Beaufils (encore que...), Ia CFDT cheminote et son comité de pilotage rappellent qu'il y a urgence à proposer un vrai cadencement de navettes entre Tours et Saint-Pierre-des- Corps. « Un tram vers Saint- Pierre, pourquoi pas, soupire Daniel Bernard, mais dans combien de temps arrivera-t-il ? Et encore s'il arrive un jour ! Notre proposition d'utiliser une voie inoccupée le long de la rue Edouard-Vaillant jusqu'à la gare de Saint- Pierre-des-Corps est nettement plus simple, exige moins de travaux d’infrastructure et présente l’avantage d'être beaucoup moins onéreuse. Là où nous chiffrons notre projet entre 12 et 15 M€ pour 2,7 km de voie (avec aménagement sous le pont autoroutier et élargissement du tamis du pont qui enjambe la rue Jolivet), il faudrait 3,5 km de site protégé pour le tramway à 25 M€ le kilomètre. »

Dialogue renoué avec la SNCF. Et le syndicaliste de devancer les critiques qui pourraient accompagner sa position : « Si le but déclaré est d'établir une liaison rapide entre les deux gares pour désengorger celle de Saint- Pierre-des-Corps, alors il n'y a pas photo. En revanche, s’il s'agit d'un projet urbanistique pour mettre en valeur des quartiers de Saint-Pierre-des Corps, c'est un autre sujet. »

Daniel Bernard se dit aujourd'hui plus confiant qu'hier. « Au sein de la Métropole, notre proposition a reçu un bon accueil. Maintenant, il faut convaincre la direction régionale de la SNCF et la direction réseau qui ont changé de patron. Les premiers contacts sont meilleurs que par le passé et des discussions ont pu être reprises. Il faut juste rappeler que la voie qui serait utile... est inutilisée depuis une bonne vingtaine d'années ! »

« Notre proposition est plus simple et beaucoup moins onéreuse. >> Jacques Benzakoun