Suite à l'article de La Nouvelle République, un lecteur, Michel Deguet, a fait part de ses observations et craintes quant à la seconde étude récemment lancée par la Métropole, qui pourrait signifier la mort du projet de desserte ferroviaire et la préférence d'une option par bus, rejoignant ainsi la vigilance de la CFDT sur l'avenir du projet.